Prise voiture électrique choisir

393 934. C’est le nombre de voitures électriques qui roulent en France aujourd’hui !

C’est bel est bien l’avenir de l’automobile en France et dans le monde !
L’offre des constructeurs s’élargit, et parmi tous les modèles qui arrivent, vous vous demandez forcément quelle voiture électrique choisir !
Automobile-pro.fr vous répond dans cet article, avec les 4 critères les plus importants qui vous permettront de faire le meilleur choix.

1. L’autonomie, critère n°1 pour choisir sa voiture électrique

Si vous envisagez de choisir une voiture électrique alors c’est naturellement la première question qui se posera.
L’autonomie correspond à la distance maximale que peut parcourir un véhicule sans ravitaillement d’énergie.

Nous sommes habitués à ne pas vraiment nous soucier de l’autonomie de nos voitures thermiques, les stations services sont nombreuses, et le ravitaillement est simple et rapide !

Avec la voiture électrique c’est bien différent, il faut même légèrement repenser notre rapport au déplacement.
Quand vous envisager d’acheter une voiture électrique, les constructeurs vous indiqueront son autonomie en kilomètres selon le cycle WLTP ainsi que sa consommation d’électricité sur 100 kilomètres.
Première question là-dessus : est-ce que je peux me fier à cette information ? Est-ce bien l’autonomie réelle de la voiture ?
Et bien avant tout, il faut savoir ce qu’est le cycle WLTP. Cela signifie : « Procédure d’essai mondiale harmonisée pour les véhicules légers ».
L’idée est de tester tous les véhicules de la même façon afin d’avoir une même base de comparaison de leurs consommations d’énergie et de fait, leurs autonomies.

Le seul problème, c’est que ce cycle est fait sur banc d’essai. On ne teste pas la voiture sur route, en condition réelle d’utilisation.


Comment vraiment connaître l’autonomie pour choisir une voiture électrique ?

Parmi toutes les informations que les constructeurs fournissent, deux sont très importantes pour avoir une idée plus précise de l’autonomie réelle de la voiture électrique que vous allez choisir.

La capacité de la batterie (en kWh ou kilowattheure)

Grâce à cette information, vous allez savoir quelle quantité d’énergie la batterie peut stocker. Comme vous l’imaginez, plus la capacité est grande, plus l’autonomie le sera.
En fait, la capacité de la batterie c’est un peu comme la capacité du réservoir d’une voiture thermique. Et les kilowattheures sont un peu comme les litres de carburant.
Attention cependant ! Il faut bien distinguer deux choses, la capacité de batterie brute et la capacité nette.
C’est plus simple qu’il n’y parait, rassurez vous : la capacité nette est toujours inférieure à la capacité brute, c’est la capacité réellement utilisable par la voiture pour la propulser.
La capacité brute intègre une sorte de réserve qui permet de préserver la batterie et donc d’allonger sa durée de vie, cela se traduit aussi par une protection contre l’auto décharge. Ainsi qu’une réserve d’urgence qui permet de continuer à rouler à très faible vitesse lorsque votre pourcentage batterie affiche 0 %.

La consommation en kWh/100km

Le constructeur fourni selon le cycle WLTP vu plus haut, la consommation électrique en kWh sur 100 km.
Pour décortiquer un peu le kilowattheure, il s’agit de la capacité de la batterie à fournir de la puissance au moteur électrique (kilowatt) pendant une période de temps (heure).
Donc concrètement, si vous avez une batterie qui à une capacité utilisable (nette) de 60 kWh et que vous consommez 20 kWh pour faire 100 km, alors vous pourrez parcourir 300 kilomètres avec une batterie pleine.
Avec le cycle WLTP et plus particulièrement sur la voiture électrique, les données de consommation qui sont mesurées sont plutôt fiables.
Par exemple sur la Volkswagen ID.3 en version Pure Performance, avec une batterie de 45 kWh, la consommation annoncée par le constructeur est de 14,9 à 16 kWh/100km.
Ce qui est plutôt proche de la consommation réelle en cycle mixte.

Savoir quelle voiture électrique choisir passe par une bonne connaissance de nos propres besoins

Vous travaillez à une dizaine de kilomètres de votre domicile ? Et bien bonne nouvelle, vous avez la possibilité de choisir presque n’importe quelle voiture électrique.
En revanche si vous êtes ce que l’on appelle un « gros rouleur » alors il vaut mieux vous orientez sur une voiture électrique avec une batterie d’une capacité minimale de 70 kWh.

Environ une centaine de modèles de voiture électrique sont disponibles en France. L’offre des constructeurs va encore s’élargir dans les années à venir.
Des nouveautés sont très fréquemment annoncées par les marques.
Par exemple le constructeur chinois NIO à annoncé la sortie de l’ET7, une voiture électrique avec 1000 km d’autonomie !
Cependant, toutes ne sont pas dotées d’un tel niveau d’autonomie, une recherche s’impose donc. Et il est indispensable de se poser les bonnes questions pour faire le tri.
Pensez aussi à consulter notre article Voiture électrique : ce que vous devez absolument savoir sur l’autonomie.

Vous êtes citadin et roulez peu ?

Vivre en ville, c’est avoir le plaisir de n’avoir que de petits trajets à faire et pour autant avoir quasiment tout à portée de main, les petits déplacements font donc parti de votre quotidien.
La voiture électrique citadine est donc un choix tout naturel.
Et ça tombe bien parce que c’est sur ce terrain que la voiture électrique est la meilleure !

 citadine voiture électrique
La voiture électrique, idéale pour la ville.

En effet, on peut dire que l’ennemi de l’autonomie d’un véhicule électrique est la haute vitesse.
Nécessitant beaucoup plus d’énergie, le moteur électrique devra pour cela tourner à plein régime. La résistance au vent n’arrangeant rien, c’est dans cette situation qu’une voiture électrique consommera le plus d’énergie.
C’est pour cela que le centre-ville est le terrain de jeu favori de la petite citadine électrique, à faible vitesse leurs autonomies sera donc largement suffisante pour vos trajets quotidiens.
L’offre sur ce segment est bien développée. Vous allez essentiellement trouver des voitures électriques avec une autonomie allant de 100 kilomètres à 390 kilomètres.
La Volkswagen e-Up! est par exemple une référence dans le segment de la voiture électrique citadine, avec une autonomie de 285 km, elle est vraiment adaptée aux citadins.

La Volkswagen e-UP! est une parfaite voiture électrique citadine

Choisir une voiture électrique quand on roule beaucoup

Les Français font en moyenne jusqu’à 60 kilomètres par jour.
Ainsi, si vous êtes dans la tranche haute de cette moyenne alors il faudra envisager de choisir une voiture électrique avec une autonomie plus importante que celle qui est proposée par les petites citadines électriques.

De ce côté-là, l’offre est également intéressante et se développe de plus en plus.
Exit les citadines, bonjour les compactes, et même les SUV électriques.
Avec des autonomies entre 300 et 600 kilomètres, on commence à entrer dans la cour des grandes.
Si vous faites pas mal de kilomètres hors des petites rues pavés de nos villes, alors ce sont les chiffres qu’il faut regarder.
Dans le monde de l’électrique la consommation en kWh au 100km est reine, force est de constater que sur autoroute et à vitesse élevée, celle-ci monte en flèche.
D’où l’importance de choisir une voiture électrique avec une capacité de batterie élevée. Cela vous garantira une bonne autonomie sur les grands trajets.

Chez Volkswagen, c’est la plateforme MEB qui équipe bon nombre de modèles du groupe.
Cette plateforme est dotée dans sa version la plus performante, d’un pack batterie de 77 kWh nette. Celui-ci permet aux voitures électriques qui en sont équipées d’atteindre des autonomies allant jusqu’à 520 km.

Audi Q4 e-tron lld sans apport

La nouvelle Audi Q4 e-tron propose une autonomie allant jusqu’à 520 km selon le cycle WLTP

2. La recharge : critère essentiel pour choisir une voiture électrique

Point de voiture électrique sans recharge !
Le temps de charge comme vous l’imaginez, à son importance.
C’est pourquoi la capacité qu’aura une voiture électrique à charger rapidement est importante.
Du moins cela aura un niveau d’importance plus ou moins élevé en fonction de votre usage.

Recharge véhicule électrique choisir
Station de recharge sur les aires d’autoroute

La vitesse de recharge

Concernant la vitesse de recharge d’une voiture électrique, il faut déjà bien appréhender une notion importante.
Celle du type de courant.
AC pour courant alternatif ou DC pour courant continu (je vous entends déjà fredonner un air de rock’n’roll)

  • Le courant alternatif est celui que nous utilisons chez nous, les électrons circulent dans les deux sens du circuit
    (+ et -) de manière alternative. C’est ce type de courant qui est privilégié pour le transport d’électricité, car il est plus limité en intensité que le courant continu. De ce fait on limite les déperditions d’énergies et de chaleurs.
  • Le courant continu, quant à lui, circule dans un seul sens, du moins vers le plus. C’est ce courant que les bornes de charges ultras rapides utilisent. Sa forte intensité permet des recharges très rapides.

Il faut savoir que les batteries peuvent uniquement stocker de l’électricité sous forme de courant continu.
Deux informations sont très importantes, les constructeurs les fournissent. Pour bien choisir sa voiture électrique, il est indispensable de regarder ces deux caractéristiques.

Les puissances de recharge maximales

  1. Puissance de recharge maximale admissible en courant alternatif (AC)
    Comme dit plus haut, la batterie de votre future voiture électrique ne pourra fonctionner qu’avec du courant continu.
    C’est pourquoi, si vous souhaitez la recharger avec une prise domestique (qui fournira du courant alternatif), ou une borne de recharge AC, votre voiture devra convertir le courant alternatif en courant continu.
    C’est le rôle du convertisseur AC/DC que votre voiture intègre. En raison de cette conversion, le temps de charge est plus élevé en AC.
    En général, et de façon standard, cette puissance maximale est de 7,4 kW, elle peut monter à 11 kW, voir même à 22 kW sur les modèles haut de gamme comme l’Audi e-tron GT quattro. (il s’agit d’ailleurs bien souvent d’une option)
  2. Puissance de recharge maximale admissible en courant continu (DC)
    C’est cette information qui est intéressante si vous envisagez de faire des recharges ultras rapides.
    En effet, les bornes ultra rapides intègrent directement un convertisseur AC/DC, ce qui leur permet de délivrer directement du courant continu dans la batterie.
    Par exemple, les bornes de recharge du réseau Ionity peuvent délivrer jusqu’à 350 kW !
    Pour revenir au critère de choix sur une voiture électrique, il vous faut être vigilant sur ce point.
    En effet, plus la puissance maximale est élevée, plus la recharge sera rapide !
    Pour vous aider, voici un tableau comparatif si vous vous demandez quelle voiture électrique choisir !

Comme dans notre premier cas de figure, si vous êtes citadin, la rapidité de charge en courant continu (DC) aura un peu moins d’importance que si vous êtes un gros rouleur qui s’arrêtera régulièrement sur les aires d’autoroutes équipées de chargeurs haute puissance.
En effet les chargeurs dit « haute puissance » ou « ultra rapides » permettent de recharger la batterie d’une voiture électrique de 20 % jusqu’à 80 % en 20 à 30 minutes.

Plus votre voiture électrique est capable de recevoir en puissance plus elle rechargera rapidement.
Vous devez donc être vigilant sur cette caractéristique lorsque vous allez choisir une voiture électrique.

Le connecteur de la prise de recharge

C’est un sujet important puisque plusieurs connecteurs existent, et vous allez forcément être confronté à cela lors du choix de votre future voiture électrique.
Rassurez-vous le sujet est moins compliqué qu’il n’y paraît.
En effet sur le marché Européen, des standards sont en place.
Pour tout savoir des bornes qui sont à proximité de chez vous, nous vous conseillons l’application Chargemap.

Combo CCS (combined charging system)

prise de recharge combo ccs

C’est en 2014 que l’Europe a défini que cette prise serait le standard européen pour la recharge en courant continu (DC). Cela implique que l’énorme majorité des véhicules de ce marché sont équipés de ce connecteur.
L’intérêt étant surtout pour la charge rapide, avec ce connecteur, vous allez pouvoir charger sur des bornes allant de 50 kW et plus.
Par exemple la Volkswagen ID.3 dans sa version Pro avec une capacité de 58 kWh, pourra recharger de 20 à 80 % en seulement 42 minutes avec un chargeur 50 kW.
Et même en 26 minutes sur un chargeur haute puissance 100 kW.
À noter que lorsque vous utiliserez cette prise pour charger votre voiture électrique, le câble sera toujours attaché à la borne de recharge, ce qui n’est pas le cas du connecteur de la prise que nous allons voir en suivant.

Type 2

prise de recharge type 2

On l’appelle aussi Mennekes, nom du fabricant original.
C’est la prise que vous trouverez sur les bornes de moyenne puissance, capable d’aller jusqu’à 43kW de puissance en courant alternatif triphasé.
Généralement présente sur les bornes publiques qui proposent ce type de puissance, vous aurez besoin d’un câble dit « Type 2 vers Type 2 » pour vous brancher à ces bornes. Souvent fourni avec la voiture à l’achat, il est tout de même important de bien vérifier sa présence lorsque vous repartirez avec votre véhicule électrique.

CHAdeMO

Fruit d’une collaboration entre plusieurs constructeurs automobiles asiatiques, les marques le délaissent au profit de la prise Combo CSS en Europe.
Des modèles comme la Nissan Leaf ont diffusé ce connecteur à travers le monde.
Les constructeurs s’orientent de plus en plus vers le connecteur Combo CSS.
Malgré cela, un décret français impose le « tri-standard » à savoir la présence sur les bornes des connecteurs Combo CSS, type 2 et CHAdeMO, et ce, jusqu’au 31 Décembre 2024.

3. Le prix, la voiture électrique est-elle forcément plus chère ?

Comme vous avez pu le voir dans notre article, La voiture électrique la moins chère pour les pros, la capacité totale de la batterie va directement impacter son niveau de prix.
C’est pourquoi, en général, une voiture électrique qui dispose d’une grande autonomie, est plus chère.
Bien entendu la marque choisie et le niveau de gamme joueront également.

Pour une voiture électrique pas chère on pourra trouver chez MG le ZS EV, avec une batterie de 44,5 kWh qui lui permet une autonomie de 263 kilomètres WLTP.
Son prix est à 29 990€ TTC hors bonus ! Des offres de location LLD très attractive existent sur ce modèle.
Avec une marque premium comme Audi, on commence à 70 000 € pour un e-tron, le SUV électrique de la marque allemande.
Il faudra attendre le Q4 e-tron pour trouver un SUV au prix moins élevé chez Audi.

4. Bonus écologique et prime à la conversion

L’aide à l’achat pour une voiture électrique en 2021 se matérialise par le bonus écologique. Pouvant aller jusqu’à 6000 € si le véhicule affiche un prix inférieur à 45 000 €.
Dans la limite de 27 % du prix, batteries incluses.
À partir de 45 000 € jusqu’à 60 000€ : 2000 €.
Au-delà de 60 000 €, point de bonus écologique.

La prime à la conversion est aussi un dispositif que vous pouvez utiliser pour réduire le prix du changement vers l’électrique.
Le prix du véhicule doit être inférieur à 60 000 €.
D’autres critères concernant votre situation fiscale sont à prendre en compte.
Pour absolument tout savoir sur les dispositifs du moment, consultez notre article Aide à l’achat d’une voiture électrique, les bonus et primes en 2021

Bien choisir sa voiture électrique en 2021

Vous savez maintenant quelles sont les critères importants pour choisir votre futur véhicule électrique, il n’y a plus qu’à choisir ! Pour cela, n’oubliez pas de consulter notre article sur la voiture électrique la moins chère pour les professionnels !