Plusieurs modèles sont maintenant disponibles en France, mais la voiture électrique chinoise, peut-elle s’imposer hors de son pays de fabrication ? 

Marché numéro 1 mondial avec près de 21 millions de voitures neuves vendues en 2020, la Chine et ses quelques centaines de constructeurs affichent clairement l’objectif d’exporter leurs voitures électriques en Europe.
Et cela a déjà commencé avec des marques comme :
MG Motors, Aiways ou encore Dongfeng-Seres.

Les stratégies pour s’implanter sont parfois surprenantes, à l’image de SAIC Motors, groupe automobile figurant parmi les plus grands constructeurs mondiaux. Le groupe a racheté le blason MG Motors pour en faire une marque 100% électrique, et y distiller ses véhicules fabriqués en Chine.

En effet, le logo et la marque ne sont pas inconnus des européens, l’objectif étant de rassurer les futurs clients, le choix d’un rachat d’une marque historique était donc tout à fait pertinent. 

Mais pour autant faut-il craquer pour une voiture électrique chinoise
Nous allons vous répondre en vous présentant les différents modèles disponibles en France à ce jour.

voiture électrique chinoise
Femme en train de charger sa voiture electrique chinoise MG

Faut-il vraiment envisager une voiture électrique chinoise ?

Top 5 des avantages d'une voiture électrique chinoise :

  • Le prix :  C’est clairement le principal avantage d’une voiture chinoise, quelle que soit sa motorisation d’ailleurs ! 
    En l’occurrence, sur une voiture électrique cela s’explique par le lieu de fabrication des batteries. Responsable d’une partie importante du coût final, l’avantage va forcément à la Chine puisque c’est dans le pays du soleil levant que se trouve les principaux fabricants de batteries.

  • Le niveau d’équipement : Sur ce point les voitures chinoises tentent de se distinguer par des finitions fournies, et ce, malgré leurs bas prix. Par exemple chez MG sur le modèle ZS EV, on retrouve le régulateur adaptatif, l’écran central avec fonction CarPlay et même la conduite semi-autonome de niveau 2. Et tout cela sur le premier niveau de finition ! (Comfort)

     

  • Un environnement plus connecté : On le sait, c’est dans la culture chinoise que d’être ultra connecté. Et cela se retrouve indéniablement dans leurs voitures électriques. On peut prendre l’exemple de la marque chinoise Byton avec son modèle M-Byte. Un intérieur ultra moderne l’équipe avec un écran horizontal parcourant littéralement tout le tableau de bord !

Les inconvénients d'une voiture électrique chinoise :

  • Le réseau de distribution :  C’est un enjeu majeur pour les constructeurs chinois, il s’agit de réussir à s’implanter physiquement en Europe. 
    En effet, les consommateurs européens ne sont  a priori pas encore prêt pour un achat totalement dématérialisé
    La crainte donc est de ne pas trouver de concessionnaire près de chez soi, ou en cas de panne lors d’un grand trajet. Surtout dans la mesure ou ces voitures électriques sont très spécifiques.  
    Sur ce point-là, MG à fait fort, réussissant à nouer un partenariat avec plus de 80 concessions.

     

  • Le niveau de qualité : C’est une réputation qui colle à la peau du « Made In China », et pourtant force est de constater que certains modèles arrivent à y échapper. MG avec son ZS EV fait encore une fois figure de bonne élève, à l’instar de Aiways avec son U5.

     

  • La sécurité : C’est aussi un grand sujet de crainte lorsque l’on envisage de faire l’acquisition d’une voiture chinoise, et bien la encore, le MG ZS EV fait bonne figure avec 5 étoiles au test Euro NCAP. 
    Ce n’est pas le cas de 
    l’Aiways U5 avec ses 3 étoiles. Attention donc à être bien vigilant sur ce point lors de votre choix.
intérieur de la voiture électrique chinoise Byton M-Byte
Intérieur de la voiture électrique chinoise Byton M-Byte

Les modèles de voiture électrique chinoise disponibles en France

Aiways U5

voiture électrique chinoise Aiways U5

Autonomie : 410 km

Recharge sur borne rapide : 0h28
Recharge à domicile : 5h47

Catégorie : SUV Familial 

Motorisation : 204 ch – 150 kw

0 à 100 km/h : 7,5 secondes

Prix : à partir de 39 700 €

 

Réseau de distribution : Pas de concession physique, vente à distance avec essai proposé par des Experts produits. L’après-vente est assuré par Feu Vert.

MG ZS EV

Autonomie : 263 km

Recharge sur borne rapide : 0h36
Recharge à domicile : 4h05

Catégorie : SUV Familial 

Motorisation : 143 ch – 105 kw

0 à 100 km/h : 8,2 secondes

Prix : à partir de 29 990 €

 

 

Réseau de distribution : Concession existante en France, des distributeurs automobiles proposent la marque à la vente, essais et en après-vente.

SERES 3

voiture électrique chinoise seres

Autonomie : 329 km

Recharge sur borne rapide : 0h23
Recharge à domicile : 4h49

Catégorie : SUV Familial 

Motorisation : 163 ch – 120 kw

0 à 100 km/h : 8,9 secondes

Prix : à partir de 33 700 €

 

Réseau de distribution : Seres a déjà approché des groupes de distribution et envisage près de 80 points de vente, sur le même modèle que MG. 

MG MARVEL R

voiture chinoise mg marvel r

Autonomie : 402 km

Recharge sur borne rapide : ~ 0h45
Recharge à domicile : ~ 6h00

Catégorie : SUV Familial 

Motorisation : 177 ch à 288 ch

0 à 100 km/h : N/C

Prix : à partir de 40 000 €

 

Réseau de distribution : Concession existante en France, des distributeurs automobiles proposent la marque à la vente, essais et en après-vente.

Verdict : Voiture électrique chinoise VS modèles européens

voiture électrique chinoise en charge

Verdict : patienter pour l'arrivée de modèles plus matures

En l’état les quelques modèles qui sont disponibles en France n’apportent pas une plus-value incroyable en face de leurs concurrents des constructeurs historiques. 

Nous recommandons d’attendre l’arrivée d’acteurs plus attendus tels que Polestar ou encore Nio

Ces marques vont proposer plusieurs modèles avec des autonomies plus que convaincantes. 

Une offre encore limitée

Très peu de modèles sont déjà disponibles, la voiture électrique chinoise devrait commencer à être largement diffusé en France courant 2023. 
En réalité les entreprises chinoises testent souvent le marché européen en faisant une incursion par la Norvège ! 
En effet, c’est au pays des fjords que le taux de pénétration des véhicules électriques est le plus élevé !

Des voitures électriques chinoises comme BYD avec le Tang EV ou encore Polestar sont d’ores et déjà sur les routes de Norvège. (Initialement filiale performance de Volvo, Polestar est aujourd’hui détenu par le groupe chinois Geely, au même titre que Volvo, depuis 2010) 

Si le succès est au rendez-vous, il n’est pas impossible que ces voitures sillonnent un jour les routes de France.

Des autonomies encore faibles pour concurrencer les modèles européens

Sur la question de l’autonomie, force est de constater que les seuls modèles déjà disponibles en France ne s’imposent pas comme des références.

L’Aiways U5 se place en tête peloton, c’est la voiture électrique chinoise qui possède la meilleure autonomie. 
Grâce à sa batterie de 63 kWh l’U5 peut proposer jusqu’à 410 km d’autonomie en cycle WLTP

 

Une image qui doit encore être améliorée pour convaincre

Le principal frein à l’adoption de la voiture électrique chinoise en France est évidemment le manque de notoriété des marques
C’est d’ailleurs pour cela que le groupe SAIC Motor à racheter le blason de MG pour s’introduire en Europe

Historiquement le marché français est très porté sur les marques nationales, c’est donc d’autant plus difficile pour ces marques chinoises de s’implanter. 

 

Les SUV électriques des constructeurs Européens

Nouveau ŠKODA Enyaq iV

Autonomie : jusqu’à 510 km

Recharge sur borne rapide : ~ 0h27
Recharge à domicile : ~ 4h14

Catégorie : SUV Familial 

Motorisation : 148 ch à 204 ch

0 à 100 km/h : 8,7 secondes 

Prix : à partir de 36 050 €

Audi Q4 e-tron

Autonomie : jusqu’à 520 km

Recharge sur borne rapide : ~ 0h27
Recharge à domicile : ~ 4h14

Catégorie : SUV Familial 

Motorisation : 170 ch à 299 ch

0 à 100 km/h : 6,2 secondes sur version Q4 50 e-tron

Prix : à partir de 42 800 €